Écrire en écriture inclusive sans point médian

Conventions d'écriture dans le cadre du programme Entrepreneurs d'Intérêt Général.

C'est quoi l'écriture inclusive ? Pourquoi écrire en écriture inclusive dans le contexte EIG ?

Définition

L’écriture inclusive, dite aussi écriture épicène (en Suisse et au Canada), écriture non sexiste ou écriture égalitaire, représente un ensemble de techniques qui visent à faire apparaître une égalité, ou une symétrie, entre les femmes et les hommes dans les textes et à adopter un langage non discriminant par rapport aux femmes.

Source : "Écriture inclusive, un premier bilan de la controverse". (opens new window)

L'écriture inclusive, ce n'est donc pas nécessairement utiliser le point médian.

Dans un contexte où nous œuvrons à recruter des femmes et des personnes sensibles aux problématiques d'égalité dans nos promotions EIG, il est important d'envoyer un message d'inclusion et de prise en compte de ces enjeux dans la rédaction de nos contenus.

Comment écrire en écriture inclusive sans point médian ?

On critique souvent l'écriture inclusive en disant qu'elle alourdit le discours. Pourtant, des méthodes permettent de minimiser cet effet.

  • Utiliser des termes épicènes/neutres (qui n'ont pas de marque de genre). Par exemple : "spécialiste" au lieu de "expert".
  • Utiliser des formules englobantes. Par exemple : les spécialistes en développement plutôt que "les développeurs et les développeuses".
  • Décomposer les termes quand ils sont genrés. Par exemple : "entrepreneures et entrepreneurs" ou "développeuses et développeurs".
  • Faire des périphrases. Par exemple : "si votre candidature est retenue" au lieu de "si vous êtes sélectionné".
  • Choisir l'ordre alphabétique pour l'énumération des deux genres. Par exemple : "les Français et les Françaises", "elles et ils" au lieu de "ils et elles"). Cela peut choquer au début car la tournure est moins usitée... pour l'instant 😉 #innovation #disruptif
  • Utiliser l'accord de proximité qui consiste à accorder un adjectif en fonction du genre du nom qui lui est le plus proche. Par exemple : "toutes celles et ceux" ou "les développeurs et développeuses se sont présentées".

Ressources

Pour connaître la forme féminine d'un terme

Ressources générales